Donna con luniforme i

S2E7 'The End of the World' - Impulse

Sesso con le donne eccellenti

Descubra todo lo que Scribd tiene para ofrecer, incluyendo libros y audiolibros de importantes editoriales. Thse en cotutelle Pour obtenir le grade de docteur Discipline : Littrature compare Prsente et soutenue le Donna con luniforme i mars par. Remerciements, Nous tenons exprimer toute notre reconnaissance MM. Didier Souiller et Jos Donna con luniforme i Losada Goya qui surent encadrer notre travail avec la plus grande attention et disponibilit. Si leurs conseils et remarques furent trs prcieux, leur gentillesse le Donna con luniforme i encore plus.

Nous tenons galement remercier nos amis et parents qui firent preuve dune grande patience et dune bienveillance sans limite. Aline, Charlotte, Marie, Nuria, Cline et Julie se montrrent particulirement attentionnes, tant par leurs relectures que par leurs encouragements. Pour chaque citation dextraits duvres italiennes ou espagnoles, une traduction sera propose en note de bas de page.

IIdition publie sous la direction de Robert Marrast ; introduction gnrale par Jean Canavaggio ; textes prsents, traduits et annots par mile Arnaud, Pierre Blasco, Patrice Bonhomme, A lcoute de ce sujet, soit les interlocuteurs ne peuvent, soit sempcher desquisser un sourire, soit une lueur qui dincomprhension suit ces ractions et est de gne brille dans leurs les regardsLinterrogation gnralement celle-ci :.

A quoi nous rpondrons, non sans une certaine malice : Non, les prostituesles catins, les putains quoi! Les plus grivois samusent du sujet trait quils simaginent plein de gaillardises, les plus srieux sinterrogent sur le bien fond de ces recherches sur un sujet qui, somme toute, parat peu acadmique et trop lger Ces quelques lignes relatant ces ractions plantent les problmes de notre tude.

Quest-ce quune courtisane? Et pourquoi traiter Donna con luniforme i sujet, qui encore de nos jours, met mal laise, que ce soit par la grivoiserie quil voque ou par son Donna con luniforme i non politiquement correct?

Nous essayerons en Donna con luniforme i mots dexpliquer les raisons de cette recherche. Si nombre dtudes a t men sur la femme honnte1, la femme mauvaisela prostitue, ntait que rarement traite. Nous pensons particulirement au brillant ouvrage de Marilo Vigil, La vida de las mujeres en los siglos XVI y XVII o elle se base sur des textes de moralisateurs, dinquisiteurs et de religieux pour traiter des Donna con luniforme i tats de la femme : demoiselle, femme marie, veuve et religieuse.

Alors quelle semble regretter dans son introduction le fait que les femmes aient t ignores par lhistoire et quelles soient relgues lhistoire des mentalits, elle semble pourtant atteinte du mme syndrome en oubliant les femmes ne rentrant pas dans les critres sociaux de lhonntetMme dans le domaine de la recherche, un voile pudique semble parfois recouvrir les marginales qui sont rejetes hors de la catgorie de la femme!

Nous tenons prciser que nous employons de nombreuses reprises cette expression pour dsigner les femmes correspondant aux codes moraux de lpoque, cest dire une femme chaste ou fidle. Il ne faut y voir aucune condamnation morale personnelle. Mais nanmoins, il nous faut reconnatre que le sujet de la prostitution aux XVIe et XVIIe sicles fut abondamment trait par les historiens espagnols, les nombreuses rfrences bibliographiques en font foi, mais il fut nglig par les Franais.

Dans le domaine de la littrature, l encore, les chercheurs franais sattardrent longuement sur les personnages des prostitues dans les uvres des XVIIIe et XIXe sicle, mais oublirent notre priode. Si ce nest Madeleine Lazard, dans Images littraires de la femme la Renaissance, qui consacre le chapitre X aux courtisanes, nombre douvrages pourtant consacrs la femme dans la littrature de lpoque4 nabordent pas ce personnage.

En ce qui concerne lEspagne, les tudes littraires Donna con luniforme i plus ouvertes ce sujet, nous pouvons nous rfrer louvrage de Petronella Wilhelmina Bomli qui lui consacre un chapitre5, mais surtout, nous pouvons renvoyer Courtisans in the literature of Spanish Golden Age6, o Carmen Hsu tudie, auteur par auteur, uvre par uvre, le personnage mais sans pour autant adopter une dmarche comparatiste, ni essayer den dgager des particularits propres.

Du reste, elle utilise le Donna con luniforme i de courtisane comme une faon lgante pour dsigner les prostitues : In this study, the term courtisan is used to describe women whom we would today call prostitutes, as well as those who cohabit with men not their legal husband.

In this way, autoright prostitutes, as well a s concubines, clandestine prostitutes, and pcaras are all referred to as courtesans in this book. La prostitution mdievale, Paris, Flammarion, De la sorte, les prostitues autorises, comme les concubines, les prostitues clandestines, et les pcaras sont toutes rfres Donna con luniforme i des courtisanes dans ce livre.

Cette dfinition correspond, sans doute, la vision dun homme des XVIe-XVIIe sicle, rejetant dans le rang des prostitues toutes femmes entretenant des relations intimes avec un homme hors du cadre du mariage.

Dune certaine faon, nous pouvons considrer quelle complte ltude ralise par Marilo Vigil. Sans vouloir dvaluer la dmarche de Carmen Shu, nous nous proposons de dfinir plus prcisment ce que nous entendons par le mot courtisane. Certes, nous traitons de prostitution8. Mais si nous pouvons dire que les courtisanes sont des prostitues, nous ne pouvons pas dire que toutes les prostitues sont des courtisanes.

Il existe une diffrence de classe dans la prostitution. Ainsi, une courtisane ne travaille pas dans un bordel, ni Donna con luniforme i une manceba : elle nest pas une prostitue autorise puisquelle nentre pas dans les rseaux lgaux de la prostitution, lpoque o celle-ci tait encore institutionnalise.

Mais pour autant, la courtisane nest pas totalement clandestine, elle est en effet gnralement tolre et connue de tous comme telle. Quoique nous verrons quelle profite souvent de son anonymat pour se faire passer pour une femme honnte. Nous tenons galement diffrencier la concubine de la courtisane ; sil est vrai que la premire a des relations intimes avec un homme en dehors des liens du mariage et que celuici, gnralement, lentretient, cest un rapport un peu diffrent de la prostitution qui sousentend le fait davoir des partenaires multiples.

De plus, lamour nest pas exclu des relations de concubinage, alors quil reste gnralement tranger aux rapports prostitutionnels. Mme si, en ce qui concerne les courtisanes, nous nous trouvons souvent dans des rapports de simulation amoureuse. Dun point de vue strictement thorique, la diffrence entre courtisane et prostitue est flagrante. Il sagit dune question de standingpeut-tre aussi, oserions-nous Donna con luniforme i de faon triviale, une question de prix.

Peut-tre est-ce aussi une question de prestation : la prostitue vend des plaisirs contre un prix fixe, la courtisane offre un peu plus. Nanmoins, dans les faits littraires, il est parfois difficile de distinguer la courtisane de la prostitue. Certes, selon les caractristiques de lpoque, ce ne sont pas des. Dans Penses sur la prostitution, Paris, Belin,Claude Habib explique que deux notions se combinent dans la dfinition de la prostitue : la notion de Donna con luniforme i une prostitue est une femme qui se fait payer le service sexuel et la notion de nombre.

Pourtant, Donna con luniforme i femmes sont loignes de lidal de la courtisane raffine. Il nous faut galement diffrencier la dame de cour de la courtisane. Si certains dictionnaires les assimilent, il en va diffremment dans les uvres.

Donna con luniforme i, certaines dames vont la cour pour se prostituer et avoir de riches amants, mais toutes les dames de la cour ne sont pas des courtisanes. Pensons Brantme qui, dans La vie des dames galantes, traite de putain des dames de la cour. Certes, elles ont des murs lgres, font preuve dun grand raffinement et frquentent la cour, mais elles nont rien de courtisanes puisquelles ne se prostituent pas. Dans Le Railleur de Mareschal, la Donna con luniforme i entre ces deux catgories est galement marque puisque La Dupr accuse les dames de cour de vouloir Donna con luniforme i imiter.

Pensons galement lhrone de La sabia Flora malsabidilla de Salas Barbadillo qui souligne quelle commena sa vie de courtisane la cour. Par son tymologie, le mot de courtisane est li la cour, mais elle serait une version dvoye de la dame de la cour : elle partage son raffinement, parfois son lieu de vie, mais elle se prostitue. Finalement, la difficult dfinir ce quest une courtisane tient aussi peut-tre au fait que ce personnage est une catin de rue en attente.

En effet, la maladie et la vieillesse ont tt fait de lui faire descendre de la catgorie suprieure de courtisane celle de prostitue. Dans la Donna con luniforme i ide, nous aborderons galement les personnages de la maquerelle et de la sorcire, qui finalement, sont les adjuvants de la courtisane et qui annoncent ses tats futurs.

La quasi-absence de Donna con luniforme i sur ce sujet cette poque dans le domaine littraire nous a, nous lavons Donna con luniforme i, incit nous y pencher. Car outre lpouse fidle qui, telle Pnlope, attend chastement le retour de son mari, la jeune Donna con luniforme i vierge, quil faut sduire force dexploits guerriers ou de preuves damour, la littrature dcrit galement la putain. Loublier, ce serait oublier que la littrature vhicule des reprsentations mentales.

Or, dans les socits franaises et espagnoles des XVIe et XVIIe Donna con luniforme i, le systme de double moralit en place oppose la femme honnte de la malhonnte et nous retrouvons donc ce contraste dans la littrature.

Traiter de la prostitution nous permet de travailler non seulement sur le personnage de la femme mauvaisemais galement sur les rapports homme-femme et surtout, sur la reprsentation masculine de la femme.

Telle une mdaille, limage de la femme idalise de la littrature courtoise ou de la posie ptrarquisante a son envers. Il sagira de comprendre pourquoi et comment ce personnage de la courtisane occupe une place importante Nous essaierons de dchiffrer quelles en sont les reprsentations vhicules par les auteurs, surtout par rapport lidal de la femme honnte, de sa naissance sa mort.

Dans une dmarche comparatiste, nous aborderons les domaines franais et espagnols. Ces deux pays voisins, eurent en partage, aux XVIe et XVIIe sicles, des relations tendues : les guerres et les alliances par les mariages princiers alternrent. Dun point de vue religieux, si la France fut marque par la diffusion du protestantisme, lEspagne se referma sur un catholicisme exacerb, ce qui eut des consquences, nous le verrons, sur le traitement de la prostitution dun point de vue lgislatif et culturel.

Pourtant nourris dun mme substrat littraire, par la redcouverte des textes antiques et par linfluence de la littrature italienne, ces deux pays eurent des spcificits nationales appuyes.

Limpact de la culture italienne fut plus direct en France quen Espagne, peut-tre parce quau XVIe sicle, des reines dorigines italiennes ramenrent de leur pays dorigine la culture et les usages transalpins. Puis au XVIIe sicle, la France souvrit aux usages et la littrature espagnole, l encore, par un mariage royal. Ce fut une poque o les rcritures et les traductions des uvres hispaniques furent florissantes9.

Par contre, lEspagne se referma sur un nationalisme exacerb. Ces spcificits culturelles et Donna con luniforme i rapports dintertextualit ont un rle de poids dans le traitement de notre sujet. Donna con luniforme i ne pourrons pleinement comprendre le personnage de la courtisane si nous ngligeons les textes antrieurs et contemporains qui fondrent la construction du personnage.

Cest pourquoi nous nourrirons notre rflexion duvres de Plaute, de Trence, de Lucien et dHorace en ce qui concerne la littrature antique. La Clestine de Fernando de Rojas jouera galement un rle prpondrant en ce quelle est lune des premires de lpoque rintroduire le monde prostibulaire dans la littrature.

Il en est de mme pour les Ragionamenti de lArtin, qui consacra deux journes de ses dialogues la vie des courtisanes et Donna con luniforme i formation cette profession. Ces deux uvres connurent une large diffusion dans toute lEurope de par les nombreuses ditions et traductions. Prsence et influence, Genve, Droz, Nous constituerons un large corpus, mais non dmesur, des uvres traitant du personnage de la courtisane aux XVIe et XVIIe sicles dans nos deux pays.

Nous y aborderons tous les genres. La posie, travers notamment le triptyque de la courtisane de Du Bellay, La courtisane repentie, La contre-repentie, La vieille courtisane, des uvres du Cabinet satyrique pour la France, de A Flora de Lupercio Argensola et les Donna con luniforme i pomes consacrs la prostitution de Quevedo pour le domaine hispanique.

Enfin, la prose de Salas Barbadillo, qui consacra une large place ce personnage dans son uvre, tant dans La sabia Flora malsabidilla, que dans La Ingeniosa Elena La hija de la Celestina. La rcriture de cette dernire uvre par Scarron dans la nouvelle Les Hypocrites et lHistoire comique de Francion de Sorel complteront notre corpus. Nous y intgrerons galement des uvres mal-connues ou oublies, trouves lors de nos recherches aux bibliothques nationales dEspagnol et de France, telles La escuela de Celestina y el ingenioso hidalgo de Salas Barbadillo et la Blanque des filles damour.

Paralllement aux uvres construites sur le personnage de la courtisane, nous nourrirons notre rflexion duvres satellitestraitant de certains aspects constituant le personnage, telle que des posies de Quevedo sur lavarice de la femme ou Le privilge du cocuage sur les maris patients. Notre dmarche est de brosser un portait littraire le plus complet quil nous soit possible de la courtisane, et de montrer que Donna con luniforme i ce personnage fut Donna con luniforme i lindex et oubli par les critiques, il tient Donna con luniforme i place non ngligeable dans la littrature.

Ce corpus large montre notre volont desquisser une typologie du personnage et de nous interroger sur sa place et son rle dans la littrature. Nous commencerons donc par nous intresser sur sa place dans la socit hispanique et franaise de lpoque.

Un dtour par lhistoire Donna con luniforme i mentalits nous parat intressant, car comme le prcise Jean Yves Tadi, la socit existe avant luvre, parce que lcrivain est conditionn par Donna con luniforme i, la reflte, lexprime, cherche la transformer : elle existe dans luvre, o lon retrouve sa trace et sa description, elle existe aprs luvre, parce quil y a une sociologie de la lecture, du public, qui, lui aussi.

Puis, nous nous intresserons Donna con luniforme i autre branche importante de la littrature compare, c'est--dire lintertextualit. Donna con luniforme i essayerons de comprendre quelle tait la place du personnage de la courtisane dans la littrature, quelles influences aidrent sa construction, quel tait son traitement selon Donna con luniforme i genres et les pays.

Enfin, nous nous intresserons plus particulirement Donna con luniforme i domaine de limagologie. Comme la expliqu Daniel-Henri Donna con luniforme i, il ne sagira pas de sattacher ltude du degr de fausset de limage, puisquelle est forcment fausse, en ce quelle est la reprsentation et la mise en mots de certaines ralits, il ne sagira pas non plus de se borner ltude des transpositions littraires de ce que lon nomme par commodit le rel ; limagologie doit dboucher sur ltudes des Donna con luniforme i images qui composent, un moment donn, la reprsentation de lautre, sur ltude des lignes de force qui rgissent une socit, son systme littraire et son imaginaire social.

Il ne sagit pas tant de dterminer en quoi limage de la Donna con luniforme i correspond la ralit sociale et historique, que de comprendre quelle tait limage mentale de ce personnage dans lesprit dun homme espagnol ou franais de lpoque et en quoi les particularits nationales accentuaient plus un aspect quun autre.

Limagologie confronte aussi la question de laltrit, c'est--dire ce que limage que les auteurs nous donnent de la courtisane nous apprend des contemporains.

Une partie de notre travail sera donc axe sur Donna con luniforme i transgressions que les courtisanes font de limage idalise de la femme honnte.